Étude de vulnérabilité et adaptation au changement climatique

Projet : Étude de vulnérabilité et adaptation au changement climatique
Client : GPSO – Grand Paris Seine et Oise
Catégories : Étude de vulnérabilité, économie de l’environnement
Date de début : Janvier 2018
Date de fin : En cours
Notre partenaire sur le projet : ACTERRA

L'OBJECTIF

Comprendre les vulnérabilités du territoire face au changement climatique et évaluer le « coût de l’inaction » : quel est le coût (pour la société) de la hausse des températures, d’une multiplication des épisodes de canicule et des sécheresses, ou encore d’une évolution de la fréquence et de l’intensité des inondations sur le territoire de Grand Paris Seine et Oise ?

L'APPROCHE DE CAC

L’évaluation économique doit permettre aux acteurs locaux d’avancer dans la compréhension des impacts locaux et des vulnérabilités, et servir d’argument de mobilisation et de base de discussion pour prioriser des interventions.

Pour répondre à la demande de GPS&O et compte tenu des ressources disponibles (connaissances, données…), nous avons proposé une approche simple, lisible et appropriable par tous de l’évaluation du coût de l’inaction, en veillant à éviter l’effet « boite noire ».

 

L’analyse s’est déclinée à deux échelles :

 

– À l’échelle du territoire dans son ensemble : des évaluations économiques fondées sur la littérature, les données locales et les projections climatiques de référence : description fine d’une sélection d’impacts du changement climatique choisis au cours d’un atelier d’acteurs ; et traduction monétaire (coût), dans les domaines de la santé, l’agriculture, l’énergie, les inondations et le retrait-gonflement des argiles

 

– À l’échelle plus fine de trois activités / entités « clés » : Des focus approfondis sur la base d’entretiens avec les acteurs concernés pour évaluer l’impact du changement climatique pour navigation fluviale, l’industrie automobile et le réseau routier.

LES RÉSULTATS

Des éclairages chiffrés sur les principaux impacts du changement climatique sur le territoire, qui pourront être utiles pour mobiliser les acteurs et envisager l’analyse coût-bénéfice d’options d’adaptation

 

Des méthodes d’évaluation claires et tracées, qui pourront être remobilisées par la collectivité pour une mise à jour / un approfondissement à mesure que les connaissances s’améliorent.